Vous êtes parfait ? Inventez-vous des imperfections avec Meetic

Après la campagne de publicité #loveyourimperfections, Meetic, leader de la rencontre en ligne, propose aux célibataires, non plus d’aimer leurs imperfections, mais de s’en inventer avec #inventyourimperfections.
Une démarche qui vise à décomplexer les célibataires qui n’ont pas encore franchi le pas de s’inscrire sur leur site.

L’humour, la botte secrète pour séduire

En 2014, Meetic cherche à se démarquer de ses concurrents tels que eDarling, Badoo, AdopteUnMec, Tinder et bien d’autres qui se vendent finalement toujours de la même façon.
Pour y parvenir, le leader de la rencontre opte alors pour l’authentique. Au travers de spots et d’affiches publicitaires drôles « Love your imperfections », en français « Aime tes imperfections », il rappelle alors à tout un chacun qu’il n’est pas parfait. Toutefois, ce que l’on considère comme un défaut peut se révéler être un atout charme qui saura séduire une personne du sexe opposé.

#inventyourimperfections fut un beau succès publicitaire, la campagne ayant amplement été relayée dans la presse écrite ou sur internet. Tout la difficulté était donc de parvenir à se renouveler, sans pour autant casser la dynamique.

Un pari difficile mais réussi avec le spot « Invent your imperfections », littéralement, « Invente-toi des imperfections » diffusé depuis août 2016.
Sur le ton de l’auto-dérision et de l’humour, Meetic invite les hommes et femmes qui considèrent qu’ils sont parfaits et donc qui n’ont pas de défaut, à s’en inventer. Une chance pour toutes ces personnes sans imperfection qui vont enfin pouvoir trouver l’âme sœur.

Une nouvelle fois, c’est Buzzman qui signe cette campagne #inventyourimperfections, cette même agence de communication qui était déjà à l’origine de #loveyourimperfections en 2014.

Si, parait-il, les femmes apprécient l’humour chez les hommes, Meectic continue d’user de cette même botte secrète pour faire tomber les célibataires sous son charme.

Vous avez aimé ? Partagez cet article !

A lire également :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *